On débute la semaine avec un dicton malien

 » Si le baobab existe encore de nos jours, c’est qu’il n’a pas cherché à résister aux vents  »
ce qui signifie  » Qui ménage des forces vivra longtemps « 

Publicités